| Cafe Racer

Transformer une moto en café racer peut être une aventure passionnante, mais il est crucial de ne pas négliger le confort. Bien que les café racers soient souvent associés à un style épuré et sportif, il est possible de les rendre agréables à piloter sans compromettre leur esthétique. Que ce soit en ajustant les guidons, en choisissant des repose-pieds réglables ou en optant pour une selle adaptée, chaque détail compte pour assurer une expérience de conduite confortable. Dans cet article, nous vous proposons des astuces et des conseils pratiques pour réussir votre projet de café racer tout en maximisant le confort. Que vous soyez un novice ou un passionné expérimenté, ces recommandations vous aideront à créer une moto qui allie style et plaisir de conduite.

1. Guidons

Qu’il s’agisse de guidons bas ou de guidons bracelets, malgré leur style spécifique, ils offrent une surprenante marge de réglage. On peut les tirer légèrement vers l’arrière pour les personnes ayant une portée plus courte ou ne souhaitant pas se pencher trop en avant. L’aspect de la hauteur est également ajustable (même si les changements de hauteur sont limités).

2. Repose-pieds

Les repose-pieds réglables sont indispensables pour le café racer. Ils permettent généralement un mouvement de haut en bas, ainsi que d’avant en arrière, ce qui signifie théoriquement que vous devriez trouver votre position idéale. Toutefois, la capacité de réglage est limitée, donc les installer correctement dès le départ est essentiel pour en tirer le meilleur parti.

3. Selle

Souple et moelleuse, ferme et contrôlée, ou quelque chose entre les deux ? Le choix de la selle est souvent dicté par l’apparence de la moto – un look plus hardcore nécessitera une selle de type course avec un pouce de rembourrage, recouverte de suède, tandis qu’une selle plus moderne ou plus douce aura souvent un aspect plus standardisé.

4. Suspension

Un café racer n’est pas une moto de course ; il ne doit pas vous secouer sur chaque bosse ou nid-de-poule. Vous ne voulez pas non plus avoir l’impression d’être attaché à un cochon sur des patins à roulettes. Beaucoup dépendra du type de conduite que vous faites et du choix des pneus.

5. Leviers réglables

Vous pourriez penser que tendre la main pour couvrir les leviers de frein et d’embrayage n’est pas très fatigant, et en réalité, ça ne l’est pas. Cependant, sur de longs trajets, notamment en ville, ce petit ajustement peut faire une énorme différence en fin de journée.

6. Généralités

Un café racer n’a pas besoin d’être extrême ; si on le compare à une voiture, ce serait un Grand Tourer – rapide, un soupçon sportif, et confortable. Il y aura toujours un certain inconfort : le poids du haut du corps sur les poignets, le dos courbé, ce qui est parfait pour écraser vos parties contre la selle – également connues sous le nom de « testicules d’accessoire » (vraiment).

La clé pour rendre un café racer confortable (à part rester jeune et invincible) est d’ajuster correctement chaque élément. La plupart des café racers offrent une certaine marge de réglage, même minime – les guidons peuvent être légèrement pivotés, la suspension peut être ajustée, et si vous avez des repose-pieds aftermarket, ils offrent probablement aussi une certaine marge de mouvement.

Comprendre les bases

Si vous voulez entrer dans le monde des café racers, il y a quelques éléments simples à considérer avant de dépenser votre argent durement gagné : allez-vous opter pour un style rétro moderne ou original ? Préférez-vous construire votre propre moto ou acheter quelque chose déjà fait ?

Si vous envisagez un style original des années 60, quelles pièces sont disponibles ? Et votre budget le permet-il ? Il faut aussi considérer la valeur de la moto donneuse d’origine – vous ne voudriez pas forcément modifier une Triumph ou une BSA des années 60, à moins de considérer tout le reste comme un croisement.

Cela dit, il existe actuellement de fantastiques projets utilisant une grande variété de motos donneuses, allant de l’AJS au Zündapp, couvrant littéralement l’alphabet des fabricants de motos. Peu importe la puissance, un café racer n’est pas une machine ultra-rapide et sportive, c’est avant tout une question de style, avec une performance un peu supérieure à une moto standard.

Même un moteur moderne de 400cc offre des performances similaires à une T120 Bonneville d’origine (46 ch), et une Yamaha XS400 de la fin des années 70 offre près de 40 ch, avec un look bicylindre refroidi par air (et pensez à l’assurance peu coûteuse). S’hydrater correctement est essentiel pour la santé générale, mais aide aussi à rester alerte et à éviter les douleurs musculaires lors de longs trajets. Vous ne voulez pas vous arrêter toutes les demi-heures, mais rester hydraté fera une différence dans votre conduite et votre état physique en fin de journée.

Conclusion

Même les motos les plus confortables ne le seront pas pour une journée entière de conduite ; vous finirez par ressentir des douleurs quelque part, ou au moins, avoir les fesses endolories après avoir été assis toute la journée. Un café racer pourrait exacerber le problème – suspension légèrement plus ferme, position de conduite en avant, dos courbé et poids sur les poignets. Tout ce que vous pouvez vraiment faire, c’est modifier les petits détails et vous assurer que la moto est aussi confortable que possible.